UNE INITIATIVE NAZAIRIENNE PEU BANALE : LES  CONCERTS  PROMENADES

 

Samedi après-midi, l’orchestre philarmonique des Deux Mondes, 40 musiciens de la région, a quitté le confort des salles spécialisées pour se produire dans la rue.

Le concert le plus insolite s’est déroulé à Méan-Penhouët, dans un petit square entouré d’H.L.M.. Les musiciens en tenues décontractées, assis au soleil, le chef en chemise, une chorale d’amateurs issus de différents quartiers, nous ont interprété le Chœur des esclaves, tiré de l’opéra Nabuco de Verdi. Faut-il voir une intention particulière dans ce choix d’un chant qui réclame la liberté ?

Le concert s’est terminé par l’Hymne à la joie de Beethoven, chanté en français par les choristes puis repris une autre fois par tous les spectateurs pas très nombreux mais tous ravis.

Enfin, tout l’orchestre a plié bagage pour se produire, avec le même programme, au Ruban bleu où la foule était nombreuse et l’acoustique bien meilleure grâce à la terrasse qui surplombe l’allée centrale.

Quelle bonne idée de démocratiser la musique en allant à la rencontre du public de la rue !

Michèle BODARD

Date de dernière mise à jour : 13/10/2017